Depuis que je me suis mis à mon compte je vois les entrepreneurs d’un œil différent. J’aime bien notamment m’intéresser aux différents blogs parlant d’un projet, de sa création, de son évolution, car par le biais de ce témoignage j’ai l’impression de vivre ce projet de l’intérieur.

Parmi les projets que j’aime bien suivre, il y a un projet qui n’a rien à voir avec l’informatique. Il s’agit du blog “Aznavour, Dreyf et moi“, qui raconte l’histoire de la préparation d’un album de rap (je l’avais dit que ça n’avait pas de rapport avec l’informatique!). Le concept : un rappeur (Dreyf), un beatmaker (Catharsis, l’auteur du blog) pour un album “qui s’inspirera de la musique de Charles Aznavour”, rien que ça ! Comme le dit l’auteur :

cet album est bien sûr un hommage (sérieusement, comment peut-on ne pas aimer Aznavour ?) mais notre volonté, c’est de s’inspirer de sa musique pour en ressortir quelque chose qui nous ressemble. Et, entre nous, j’crois qu’on est en train d’y arriver

Le blog a atteint récemment les 100 posts durant lesquels Catharsis nous expose ses objectifs, son bilan, ses doutes, ses victoires et accessoirement son amour pour Amel Bent (ce billet vaut vraiment la peine d’être lu !) !

Alors pourquoi j’aime ce blog alors qu’il n’a rien à voir avec le monde de la prestation informatique ? Tout simplement parce que j’aime bien la façon dont l’auteur parle de ce projet, on sent qu’il prend cela vraiment à cœur et donc on finit par espérer qu’il réussisse à sortir ce disque pour pouvoir être témoin de cette grande étape.

Mais outre ce côté affectif je trouve le projet ambitieux car il a tout pour être un projet raté en s’attaquant à un monument de la chanson française, je suis donc bien curieux de voir ce que ça va donner. Et un mec qui peut parler aussi bien de Francis Cabrel que de Timbaland sur un même blog ne peut pas être mauvais. Enfin, je pense que mon petit blues du businessman fait que ce projet m’intéresse un peu plus ;-)

Bref, jetez une oreille aux extraits, et si le rap ou la chanson française ne sont vraiment pas votre came lisez au moins le témoignage de cet entrepreneur sur la création de ce projet.

Aznavour Dreyf et moi