Bilan d’1 an d’indépendance

La semaine prochaine ça fera 1 an que je travaille en tant qu’indépendant. Comme le veut la tradition, voici un bilan et quelques reflexion sur cette nouvelle vie que je mène depuis peu.

Pas de regrets !

Renoncer à la vie de salarié fût une décision murement réfléchie et un grand changement dans ma vie professionnelle. A l’époque j’étais partagé entre renoncer à une situation à priori confortable et mon envie de lancer ma propre affaire. Mais avec le recule je regrette de ne pas avoir quitté mon boulot plus tôt ! Aujourd’hui je suis rassuré de voir qu’il existe une alternative pour les personnes qui ne veulent pas du système imposé par les SSII classiques, l’indépendance se développe et ça me conforte dans l’idée que j’ai fait le bon choix.

Une plus grande implication dans mon travail

La prestation de service prend un tout autre sens quand on devient indépendant. On se rend vite compte à quel point il est important de réaliser un travail de qualité afin de rendre le meilleur service au client. Je suis beaucoup plus à l’écoute des évolutions du marché, plus sensible à l’importance de se former aux évolutions techniques mais aussi d’autres aspects plus généraux comme la management ou la gestion de société.

Des erreurs

Plusieurs erreurs (de débutant ?) que j’ai pu commetre pendant cette année. L’une d’elle est de ne pas prendre de congés la première année. Dans ma logique je devais essayer de travailler le maximum possible car chaque jour non travaillé (donc non facturé) était perçu comme une perte d’argent pour moi. Mais avoir la tête dans le guidon toute l’année peut avoir l’effet inverse et vous rendre moins efficace, et rappelons aussi qu’il est important de profiter de sa famille et de ses amis car le boulot n’est pas tout ! ;-)

Sinon il faut aussi que je revois mon organisation sur la gestion de ma société (toujours pas fan des papiers à trier), que j’apprenne à dire “non” (du moins plus diplomatiquement ;-) ), et surement d’autres choses !

Financièrement gagnant

Financèrement tout s’est très bien déroulé car j’ai reussi à travailler tout le long de cette année passée. Je me suis versé une rémunération proche de ce que je gagnais en tant que salarié mais le fait de faire passer un certain nombre de dépenses sur le compte de ma société me permet d’augmenter mon pouvoir d’achat. En tout cas depuis que je suis considéré comme une société je me rends compte des sommes énormes qui circulent dans le metier de la prestation informatique et je comprends que beaucoup de SSII aient fleurit ces dernières années (pour ceux qui sont en poste il suffit de connaître combien vous êtes facturé au client de votre SSII pour vous faire une idée de ce que vous pourriez éventuellement récupérer!).

 Envie de projets

On prend goût à la création non ? Je me prends facilement d’affection pour toute personne montant sa propre affaire et bien sûr j’encourage toute personne à se lancer dans ce processus de création. Depuis que je me suis lancé j’ai l’impression d’avoir une vision différente restant attentif à ce qui m’entoure, je suis ainsi constamment à l’écoute d’opportunités (que ce soit dans l’informatique ou ailleurs). Bref ca cogite constamment et c’est un plaisir de lancer des idées de création avec mes camarades même si dans la plupart des cas cela n’aboutira pas mais peu importe car rappelons que cela ne coûte rien de rêver donc pourquoi s’en priver ?

Un dernier mot pour ma société

Joyeux anniversaire et vivement les prochains ! :-)

http://static.twoday.net/bmworacleracing/images/one_year_candle_bmwPreview.jpg

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Add to favorites
  • Email

17 Commentaires

  • Jean-Baptiste L.
    6 avril 2009 - 9:01 | Permalien

    Bonjour et bon anniversaire !

    Une rémunération seulement “proche” ? Cela me semble bizarre car pour une facturation légèrement inférieur de ce que me facturait ma ssii (390 contre 400) je passe d’un net de 2700€ à un net de 4000€… en prenant les mêmes vacances qu’avant !!

  • druidor
    6 avril 2009 - 9:07 | Permalien

    Bonjour,

    Je suis un lecteur de votre blog depuis le début ! Très content d’avoir votre expérience car j’hésite moi aussi à franchir le pas (bac+5 info, 3ans d’XP en info/finance). Pouvez-vous développer le côté salaire (avec des vrais chiffres) ?

    Par ex,

    En SSII, j’étais à 40K€ brut annuel.
    Aujourd’hui indé, je fais 100K€ de CA, je me verse un salaire de 5K€ net / mois soit 80K€ brut annuel.

    Merci de vos réponses éclaircies, je pense que ça intéresse d’autres lecteurs.

  • Jean-Baptiste L.
    6 avril 2009 - 9:38 | Permalien

    Il suffit de faire vous même votre simulation, voici une feuille excel très très pratique :
    http://odeheurles.com/2008/07/calculs-detailles-eurl-optimisation/

    Vous trouverez aussi de nombreuse infos sur le site freelance-info.com (en revanche leur calculatrice EURL est buggué, ne pas en tenir compte, elle sous estime le revenus).

    Pour avoir tater le marché aujourd’hui en info / finance : 2H de cv ouvert sur freelance-info = un entretien client final programmé le lendemain.

    Les démarches de création ne sont vraiment pas compliquées. le plus dur est de prendre rendez vous avec son banquier et un Expert comptable :)

    Bonne création :)

  • 6 avril 2009 - 10:13 | Permalien

    Jean-Baptiste L.> Quand je parle de rémunération proche c’est ce que je décide de me verser en tant que gérant de ma société. En gros je pioche dans la compte de ma société la somme dont j’ai besoin pour mes dépenses perso.
    Le reste de ma facturation reste donc sur le compte de ma société ce qui rentrera alors dans le calcul de mes bénéfices.
    Et merci pour ce fichier Excel, je ne le connaissais pas et je le trouve bien pratique !

    druidor> la réponse de Jean-Baptiste devrait vous permettre de répondre à pas mal d’interrogations ! Je confirme également que les compétences info/finances sont les plus recherchées sur le marché donc ca vaut le coup d’essayer :)

  • gus
    7 avril 2009 - 16:36 | Permalien

    Bonjour et bon anniversaire :)

    Je viens de tomber sur votre blog et je l’ai lu du début à la fin, c’est très instructif d’avoir un témoignage “de terrain”, et surtout en temps réel… passer freelance me trotte dans la tête depuis plus de 5 ans, mais pour les mêmes raisons évoquées dans le post précédent, je n’ai jamais sauté le pas (successivement les raisons étaient “trop jeune”, “pas assez d’expérience”,”oui mais j’ai un enfant maintenant, et ma mutuelle super top alors ?”, “maintenant j’ai 2 enfants et plus de 30 ans, est-ce bien raisonnable ?”, “ma mission est très bien, je suis bien payé et je me sens très bien dans ma ssii”)

    Vous lire me rassure un peu et me donne presque envie de commencer les démarches…

    Mais j’ai quand même quelques questions :
    - Aujourd’hui c’est la crise et c’est parti pour durer, les clients ont tendance à restreindre les budgets, resserer le nombre de prestataires, qu’est-ce qui va les inciter à prendre des freelance (quand ils en prennent, dans les grosses boîtes en général c’est interdit, faut sous-traiter et ne pas le dire) ?
    - Je n’ai qu’un BTS info, ça ne va pas me désservir pour mes entretiens (ça me déssert assez déjà pour rentrer dans une ssii, même avec 8 ans d’expérience sur Unix…)
    - Avec une facturation de 530€ HT et un salaire de 3000€ avec une mutuelle efficace, je peux espérer combien en net/mois ? Les calculettes que j’ai trouvées ne sont pas très parlantes pour moi (pour l’instant ;) ) un calcul très vague que j’ai fait aujourd’hui, me donnait à peu de chose près le même salaire, sans les congés/mutuelle…

    En tous les cas merci pour ce blog bien écrit et très encourageant, je vous rajoute dans mes flux rss préférés! :)

    En espérant que tout continue comme sur des roulettes!

  • Jean-Baptiste L.
    7 avril 2009 - 20:31 | Permalien

    Bonjour,

    Si tu arrives à te facturer 530€ pendant 217j je trouve :
    Un “salaire” mensuel de 4000€ net par mois.
    Un revenus net après impôt (dividendes versés et IR payé) de 5700€ par mois.
    une retraite de 1500€ / mois (c’est peu mais identique a ce que tu aurais salarié avec 3 000€ par mois..)
    - la possibilité de prendre plus de vacances ou de travailler plus pour.. ;)
    Attention toutefois à bien provisionner, un intercontrat est vite arrivé ;)

    Pour la mutuelle tu peux en prendre une également… aussi bien et peut être même moins chère… car tu la cible en fonction de tes besoins. Avec le surplus de revenus j’ai assuré toute la famille en invalidité / décès, ce que je n’avais pas étant salarié ^^

    Concernant le risque d’impayé ainsi que les délais de paiement il est possible de se faire payer à 0j et sans risque grâce aux sociétés d’affacturage (contre un petit pourcentage : 2%). Ne pas hésitez a demander un accompte, je l’ai fait 2 fois, ça a été accepté 2 fois. ça permet de bien démarrer ou redémarrer après une mission.

    Les contrats sont fournis par le sous traitant. tu as juste à négocier et à signer.

    Les démarches de création sont vraiment simple, aucun déplacement (juste le banquier et l’expert comptable, qu’on peut trouver dans sa ville..)

    J’ai un enfant et nous sommes passé indep avec ma femme en même temps, sans regrets (pour l’instant). Un 2eme est prévu pour bientôt.

    De mon point de vue commencer en période de crise est idéal, car tu poses ta dem, tu cherches et si a 1 mois de la fin de ton préavis tu n’as rien, tu à la possibilité de demander à ta boite d’annuler ta démission (beaucoup de dem sont annulées en SSII) ou de fermer ton entreprise aussitôt créée et avoir le droit au chômage… malgré la démission.

    Un test simple : fais toi passer pour un indep sur freelance-info, va jusqu’a passer un entretien chez le client final, ça te permettra de tester le marché et ça ne t’engage à rien. C’est bête à faire mais ça me semble la seule chose à faire si un doute persiste.

    Je n’ai jamais entendu un indep regretter.

    En espérant t’avoir aidé ^^

  • 7 avril 2009 - 21:26 | Permalien

    Bon Anniversaire, et félicitation!!!

  • 7 avril 2009 - 23:09 | Permalien

    gus> pour compléter la réponse de Jean-Baptiste et répondre a tes autres questions :
    - en période de crise les freelances continuent à être plébiscités car ils offrent plus de flexibilité qu’un salarié. Si une mission est amenée à être écourtée le freelance assume son intercontrat tandis que pour un salarié c’est à la SSII de s’en préoccuper (et surtout de payer!)
    - normalement les focus devrait se porter sur tes 8 années d’expérience et non pas sur ton BTS. Plus généralement l’argument du diplôme est utilisé pour négocier le tarif, il ne faut pas hésiter à recentrer la négociation sur tes compétences.
    Et merci d’apprécier ce blog !

    Ozon3> Merci beaucoup ! :)

  • gus
    8 avril 2009 - 14:41 | Permalien

    merci à tous pour vos réponses, l’idée fait son chemin à vitesse grand V… je vais continuer à glaner des informations, et lors de mon changement de mission (ou pendant ma mission actuelle, si jamais l’occasion de la sous-traitance se présente avec ma société), je pense que je tenterai la méthode “je me présente comme freelance et on voit si la sauce prend ou pas !” :)

    Merci à tous et longue vie à ce blog, je vais continuer à le suivre !

  • 9 avril 2009 - 17:03 | Permalien

    @gus : bonjour, tu ne pourrais pas te lancer en tant qu’auto entrepreneur en même temps que ton job actuel ? Cela te permettrait de tester tes compétences en démarrant doucement, tout en conservant ton salaire.

  • gus
    9 avril 2009 - 18:35 | Permalien

    c’est à dire Romain ? Je suis en forfait actuellement à 39h/semaine, je ne sais pas à quoi me servirait ce statut… tu veux dire pour prospecter ? Dans l’idéal en fait je garderai bien ma mission actuelle, hélas… :( mais je suis preneur de toutes les bonnes idées ! :)

  • Pingback: FreelanceInformatique.com » Blog Archive » Freelanceinformatique.com cité dans 01net.com

  • gus
    22 mars 2010 - 11:37 | Permalien

    Petit update 1 an après … l’idée a bien avancé, je me suis énormément renseigné sur le forum freelance-info, et je me sens prêt désormais.j’ai prévenu ma société et le lancement de mon EURL est prévu pour septembre. Je vous tiendrai au jus des avancements de l’affaire.
    Je souhaitais le dire ici car c’est bien à cause de ce post que la réflexion “sérieuse” a démarré pour moi !

    Merci à tous !!

  • 22 mars 2010 - 14:18 | Permalien

    Bah félicitations :) Faut pas changer d’avis maintenant, le plus dur reste donc à faire !

  • 22 mars 2010 - 23:20 | Permalien

    gus> bonne nouvelle ! c’est un plaisir de voir que ta reflexion a bien avancée et que les choses se concrétisent ! N’hésite pas à nous informer lorsque ton EURL sera lancée et ta premiere mission en freelance commencée, c’est toujours encourageant de voir un projet qui se concretise :-)

  • gus
    8 août 2014 - 15:20 | Permalien

    allez hop un petit update 5 ans après … ça fait presque 4 ans que je suis devenu freelance, tout va pour le mieux pour moi, 3 mission, 0 jours d’intercontrat, un réseau fiable et solide s’est créé et je m’appuie dessus (c’est ce qui marche le mieux)… et je n’ai absolument aucune intention de repasser salarié, la vie d’indép me va comme un gant, merci encore pour cet article, à l’origine de tout ! ;)

    a++

    un lecteur reconnaissant

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    *

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>